08/05/2018

Endurance vtt, Lessines (22/04/2018)

Petite endurance aujourd’hui à Lessines.  A défaut de ne pas avoir de marathon au programme, il me restait le choix entre une endurance de 2h ou une Wallonia cup à Cuesmes.  N’ayant aucun objectif sur ce dernier, et ne voyant pas l’intérêt d’aller si loin pour rouler moins de 2h.  Le choix était donc évident.  J’emporte avec moi mes fidèles supporters, Katty et Thibo.  Arrivé sur place en peu à la bourre, je me rends d’abord aux inscriptions avant d’aller me garer correctement et de vite me préparer.  Sur place, quelques-uns de mes copains sont présent :  Joao, Pedro,…  j’ai à peine le temps de faire quelques tours de roue où les coureurs sont déjà appelés sur la ligne de départ.  Je n’ai donc pas pu faire un tour de reconnaissance, mais on me conseil de ne pas rouler devant vu les nombreux virages successif.   9h, le départ est donné.  Parmi les équipes, c’est environs 30 coureurs solo qui s’élance.  Je rate mon départ !  Mon pied glisse sur ma pédale, mais heureusement, j’arrive très vite à remettre mon pied sur la pédale et à remonter aux avant-postes.  Dès le départ, on est 7 coureurs à s’isoler en tête, dont Joao, Pedro et Bastien.  Je suis le conseil qu’on m’a donné et reste derrière.  Et je fais bien, car lors des deux premiers tours, il arrive que le premier coureur se trompe de direction.  Non pas que le parcours n’est pas claire, mais je pense qu’il faut un peu le connaître.  Le parcours en soit, rien d’extraordinaire.  Il est plat, roulant, une petite portion de route en faux plat, un parc où on roule sur de la terre battue et quelques virages glissant, quelques escaliers, et quelques endroits qui offrent une succession de virages.  Un parcours qui a priori devrait bien me convenir.  Au second tour, la roue arrière de Joao bloque nette et est à deux doigts de chuter.  Le coureur derrière lui l’engueule, et je n’hésite pas à le remettre à sa place, car il n’a aucune raison de crié sur un coureur avec un problème technique, même si il a été mis en péril.  Malheureusement, la course s’arrête ici pour Joao.  Après quelques tours, on ne sera plus que 5.  Notre groupe roule bien, et on enchaine les tours sous les encouragements de Thibo. Après environs 40 min de course, c’est au tour de Pedro d’avoir un petit souci technique. Une branche vient se loger dans sa roue arrière et devra s’arrêter pour l’enlever.  Notre groupe ne profite pas de cet incident pour accélérer et perdre un élément de notre train, et je trouve cela très bien !  Cela permettra à Pedro de vitre rentré dans notre petit groupe.  Alors que le coureur qui avait de son nez sur Joao commence à avoir du mal, sur la route, il accélère pour aller se positionné devant avant de rentrer dans la petite partie herbeuse.  Dans son virage, il n’hésite pas à toucher un coureur de notre petit groupe afin de le pousser afin de rentrer en premier dans la seconde partie du parcours !  Une seconde situation qui m’énerve de la part de ce coureur.  Par la suite, il va laisser tomber le rythme.  Les autres continuant à notre rythme, il sera à nouveau derrière et à plusieurs reprise, il reviendra recoller au groupe, s’incruste au milieu, bien souvent devant moi et laisse tomber un trou !  Chaque fois je devrai refermer le trou.  Qu’il recolle, ok, mais qu’il reste derrière alors.  Entre temps, Pendant deux tour, Pedro va imposer son rythme sur la partie autour de l’école où se trouve l’arrivé.  Il prend chaque fois quelques secondes,  mais le gars énervant fait des siennes en venant chaque fois recoller et se remettre devant afin de poser son rythme.  On sera témoin d’une chute spectaculaire dans la première volée d’escalier, heureusement sans gravité.  Après 1h de course, je prends le pouls avec deux petites accélérations, mais tout le monde à l’aire de suivre.  Le gars qui que je trouve « irritant » fait de même une juste avant de rentrer dans le parc, mais on suit tous. 

2018-05-08 06.04.41_1525752615088.jpg

Après 1h15, je décide de tenter de mettre les voiles, afin de me débarrasser au moins d’un coureur, celui-qui m’embête le plus.  J’accélère sur la route, bien avant de rentrer dans le parc.  A l’entrée du parc, je vois que cela se déchire, et continue à imposer mon rythme.

2018-05-08 06.06.29_1525752614858.jpg

Pedro étant rapide sur cette portion-là, je le capable de revenir, mais une fois sur la route, je constate que seul Bastien suit.  Sous l’œil attentif de Thibo, on va creuser l’écart.

IMG-20180422-WA0005_1525752519996.jpg

Après un tour, Bastien crois le trou fait, mais il reste encore 35 minutes de courses et notre avance va grandir.  On n’hésite pas à se relayer et sauf problème mécanique, la victoire se jouera entre nous.

2018-05-08 06.07.26_1525752614564.jpg

On entame alors le dernier tour et j’ignore où attaquer.  Dans la dernière volée d’escalier, la roue arrière de Bastien tape bien sur les marches et j’ai l’impression que sa roue arrière a perdu de l’air.  En perd-elle encore ?  Je décide dans un premiers temps de suivre son rythme.  S’il ne va pas trop vite, et que son pneu perd de l’aire, c’est dans mon avantage de ne pas attaquer maintenant.  La dernière partie étant sinueuse, avec un pneu arrière dégonflé, il risque d’avoir du mal.  Finalement j’accélère avant l’entrée dans le parc et passe en premier.  Avec les virages qui vont se succéder, Bastien va avoir la vie dure pour me dépasser dans cette partie.  C’est dans la dernière ligne droite que son explosivité va me surprendre et qu’il réussira à faire un bond avant le dernier virage et passage étroit.  Inutile d’aller tenter de se faufiler à deux à cet endroit et de risquer l’accrochage.  La victoire revient donc à Bastien, qui pour moi le mérite.  Juste derrière, moi et Senne V.H. se retrouvera sur la 3ième marche du podium.  Pedro  termine 4ième.

IMG-20180422-WA0003_1525752519363.jpg

Après cela, petit tour de circuit avec Thibo.

IMG-20180422-WA0004_1525752519735.jpg

(Distance: 45 km; Durée: 02:00; Moyenne:22,5 km/h; D+: 27m)

06:35 Écrit par Camille dans Course vtt | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.