06/04/2018

La Hallonienne, Grand Halleux, (02/04/18)

Après Thuin hier, j’enchaine sur un second marathon aujourd’hui à Grand Halleux, histoire d’enchainer deux marathons de suite afin de me préparer un peu pour le Nordic Escape au mois d’aout.  C’est encore loin, mais cela me permettra de faire un premier bilan.  Beaucoup de monde ce matin sur la ligne de départ malgré une météo très menaçante et un parcours qui vu la météo de ses derniers jours promets d’être lourd et boueux.  La météo promet un temps sec, et cela sera le cas.  Malgré le monde, pas de file aux inscriptions.  Je fini de me préparer et une fois prêt, je me rends directement sur la ligne de départ. 

Grand halleux.jpg

Vu le nombre de bikers, le rythme en début de course ne devrait pas être trop élevé.  Mais, changement de programme, je rencontre Wim, et ensemble on s’incruste, aux mécontentements de certains « spectateurs »,  aux avants poste.  9h30, le départ est donné, et nous voilà lancé sur la route.  Un faux plat descendant sur une belle nationale, et sa file déjà à plus de 40 km/h.  Je garde plus au moins ma place, et à l’entrée du premier sentier off road, cela ralentit déjà fortement.  Le terrain se montre effectivement boueux et glissant.  Un peu plus loin, le sentier rétrécit encore un peu et ici on sera à l’arrêt.  Une fois qu’on peut remonter sur le vélo, le tout s’étire assez vite et je me retrouve entre deux petits groupes un peu isolé.  Le parcours se montre très boisé et légèrement vallonnée.   La vrai difficulté, c’est vraiment la boue au rend le parcours très glissant.  Il faut être assez habile et une certaine audace pour pouvoir rouler à bloc.   Après avoir traversé un premier plateau, on aura notre première longue descente.  Et quelle descente !  Un véritable bourbier où quasi tout le concurrent autour de mois sont à pied, la boue jusqu’au cheville.  Je termine également à pied, et la boue colle tellement que ma roue arrière tourne à peine tandis que le concurrent à mes côtés a sa roue arrière complètement bloqué.  Avant de repartir, je prendrai le temps d’enlever le gros de la boue.  Malgré ça, sur le faux plat montant qui suit, j’ai l’impression que me mon vélo pris 10 kg en 1 minutes.  Après ce petit faux plat montant, une longue descente plus au moins rapide.  Elle est néanmoins boueuse, mais une boue plus liquide, et parsemé de grosses pierres où on a intérêt à suivre la bonne trace.  Avec un frein avant qui ne répond plus, cela devient un peu plus sportif.  Et un frein avant qui ne répond plus vraiment.  On passe alors sur la rive gauche de la Salm et on s’attaque directement à une forte côte.  Une côte de 1.5 km pour 140 m de D+.  Ca grimpe, et l’accroche est encore assez bonne.  Entre temps j’ai recollé à une dame, qui impose un bon rythme me convenant bien.  Une fois sur le sommet, j’impose mon rythme et dans la descente qui suit, je prendrai le large avec un autre coureur.  Le parcours prend de l’altitude et on va contourner Wanne par les forêts.  On enchaine sur une nouvelle forte côte et l’adhérence reste assez bonne, même si il faut se battre et donner un coup de pédale au bon moment afin de passer les parties plus boueuses.  Le parcours reste légèrement vallonnée et au km 16, nouvelle belle côte.  C’est ici que les problèmes ont commencé : Le chaine suck !  Sur les plus petits développements ca à l’aire d’aller, c’est lorsqu’on pousse plus gros que cela ne va plus.  Et ça ne va pas aller en s’améliorant.  Je ferai un premier arrêt au km 20 pour essayer de trouver une solution.  Entre temps un groupe de 7 bikers me passent, et après avoir donné un coup de jet de bidon sur ma transmission, je repars et tente de m’accrocher à ce groupe.   Je les reprends assez vite, mais au km 21, ce problème persiste et devient de pire en pire.  Je décide donc de passer sur le grand plateau et de passer en puissance le bourbier qui suit.  Heureusement on arrive sur un plateau et le parcours est quasi plat.  Pas évident de rester en contact avec le groupe devant moi et je perds du terrain et d’autres coureurs pédalant de manière plus souple, ce qui permet de garder aussi une meilleur trajectoire, me passent et je reconnais notamment Jeffry.  Sur la partie plus roulante qui suit, la descente, je tente de rester dans sa roue, ma la descente est tellement glissante que je ne préfère pas prendre trop de risque alors que Jeffry s’envole !  On a alors quasi 4 km de descente, pas toujours rapide, mais cela va tout de même faire augmenter la moyenne et passé au-delà des 14 km/h de moyenne.  Après un petit raidillon, et de nouveau le chaine suck, on remontera le Ruisseau de Mont le Soie sur un sentier roulant.  Manque de bol pour moi, le chain suck ne s’arrête plus !  Je m’arrête, et contact Katty qui en route pour venir me rejoindre à l’arrivé.  Je lui signale que j’abandonne, car avec le chain suck, ce n’est plus possible.  Entre temps, bon nombre de coureur me dépasse dont Martin et Wim.  Lorsque je me relance, je reprends juste un rythme d’entrainement et plus de chaine suck !  Je remonte quelques concurrent je décide de continuer et de voir comment va évoluer mon problème.  Après une descente très rapide, le parcours va remonter vers Mont le Soi.  J’ai à peine passé sur le petit plateau, que ma chaine bloque à nouveau.  Le coup de trop !  Je ferai demi-tour pour aller rejoindre la route un peu plus bas.  Je mets mon GPS en route pour rejoindre le point de départ par le chemin le plus rapide, et 3.5 km plus bas, je retrouve Katty et Thibo.  Fin de course pour moi après 33 km.  Après le lavage de vélo, une bonne douche bien chaude, séance photo de Mathieu Van der Poel, vainqueur des 75 Km. 

thibo en mathieu.jpg

Thibo se défoulera sur la grande plaine de jeux sur place.  Ensuite, on se lance sur une balade de 12 km à pied, et à vélo pour Thibo, qui me narguera avec son mono plateau avec lesquelles les chain suck sont quasi nul.

20180402_165420.jpg

Par contre, cela n’évite pas les chutes !  Ensuite petit resto pour bien terminer la journée.  Merci à Katty d’être venu me rejoindre, et toujours un plaisir de revoir les copains.  (Distnace: 33 km; Durée: 02h16; Moyenne: 14,3 km/h; D+: 1030m)

thibo.jpg

11:12 Écrit par Camille dans Course vtt | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.