23/12/2017

Cycling tour OTGV, Opwijk (10/09/2017)

Aujourd’hui je me rendais à Opwijk afin de rouler la rando cyclo organisé par le club local.  Arrivé un peu plus tard dans la matinée, je constate non seulement qu’il y a foule, mais des clubs sont présent avec voiture suiveuse !  Bref, ça ne rigole pas ici.  Aux inscriptions, je suis surpris de ne pas voir la plus longue des distances annoncées, celle de 120 km.  La plus longue est 80 km.  Après avoir posé la question, on m’a répondu que comme ils étaient passés dans le calendrier Bianchi, la fédération leur impose de distance pas plus de 80 km !  Ridicule, mais bon, ici, ils ont trouvé le truc pour contourner cette règle en offrant une boucle de 80 et une de 30 totalement différente et donc on peut donc faire une sortie de 110 km.  Je n’y avais pensé, car je l’aurais bien faite si mon GPS était chargé correctement.  Une fois inscrit, je pars à l’assaut des 80 km sur un parcours légèrement vallonnée.  On va dans un premier temps remonter sur Asse.  Ensuite on se dirige dans l’entité de Dilbeek sur un parcours qui va se montrer un peu plus vallonnée.  Pas de grosse côte, ni longue, mais quelques petites bosses vont durcir un peu ce parcours tel que le Snikberg au km 20.  Petite bosse que je grimperai avec 2 autres coureurs qui mettent du rythme.  Entre temps le parcours emprunte bon nombre de petites routes campagnarde et il y a tellement de monde qu’on n’est jamais seul et que je reprends bon nombre de petit groupe ou club.  Le Snikberg passé, je me retrouve à l’arrêt avec tout un group à l’arrêt devant un feu rouge.  Lorsqu’il passe au vert, 5  coureurs partent devant et on l’air de mettre du rythme.  Un coureur me dépasse assez vite, et je décide de me mettre dans sa roue et voilà qu’un petit train est formé et composé de 9 coureurs.  Et ça roule plutôt bien.  On file à travers la campagne et on avale les kilomètres sur les petites routes tranquilles tout en dépassant bon nombre de coureurs.  On traversa Gaasbeek, malheureusement sans voir le château. Le rythme reste élevé et il commence même à prendre quelques risques lors de la prise des virages, carrefour… bref, je décide de rester bien derrière car cela devient un peu dangereux et me dit qu’un accident arrivera si cela ne roule pas prudemment.  Pendant 16 km le parcours va être plus roulant et va à nouveau redevenir un peu plus vallonnée à partir de Gooik.  On va enchaîner deux petites bosses.  La première je me contente de rester avec le dernier du groupe, alors que la seconde je passerai avec les deux premiers.  Arrivé à Eizeringen, on aura notre ravitaillement.  Ensuite, pendant 12 km, j’aurai l’impression de descendre en permane tellement qu’on file à vif allure sans forcer.  Après un faux plat montant qui se durcit un peu sur la fin, on aura une portion en pavé.  La piste cyclable étant un beau billard, on empruntera celle-ci tout en continuant à dépasser bon nombre de coureurs.  Notre group entre temps n’existe plus que de 5  coureurs.  Le groupe va alors gonfler en quelques minutes et on sera finalement 11 coureurs pour les 13 derniers km.  Et à partir de là, cela va vraiment rouler de manière irresponsable.  Pour ma part, je ne participerai pas activement à ce qui risque de terminer par un accident.  Je reste derrière me disant que si accident il doit y avoir, cela sera devant et cela me laissera le temps d’anticiper.  Priorité de droite, les premiers ne s’arrête pas et crie si oui ou non la voie est libre.  Céder le passage, ils traversent rendant un conducteur furieux qui a du freiner à bloc pour s’arrêter…  Entre temps, les kilomètres défilent toujours essentiellement sur des petites routes de campagne.  Ces derniers kilomètres sont roulants et c’est dans le dernier rond-point qu’un cycliste du groupe percutera une dame qui paisiblement se trouvait dans le rondpoint avant qu’on arrive.  Heureusement rien de grave, mais je l’avais bien prédit que cela arriverait.  Même si cela roulait vite, sans trop forcer, j’avoue que j’aime bien mais cela reste tout de même dangereux et certains coureurs sont vraiment inconcient.  (Distance ; 79 km ; durée : 02h24 ; Moyenne : 32,7 km/h ; D+ : 686 m)

 

06:28 Écrit par Camille dans Rando cyclo | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.