17/03/2017

La Théodosienne, Thieussies (02/10/2016)

Aujourd’hui je participe probablement à mon dernier chrono de l’année.  Je dis probablement, car Martin me donnera une autre idée pour le week-end prochain, la Bart Brentjens au Pays-Bas, marathon de 110 km.

Pour en revenir à Thuillies, on retrouve tout de même du beau monde sur la ligne de départ : Vanhemelen, Gettemans, Dams, Beulens, Martin, …  Je sens que cela va avionné aujourd’hui.

Le départ sera donné à 9h15.  Etant sur la seconde ligne, je parviens à prendre un bon départ et me retrouve vite aux avants postes, soigneusement rangé dans les roues des premiers.

L’image contient peut-être : 1 personne, personne sur un vélo, vélo et plein air

Très vite on sera lancé sur notre premier tronçon off road.  Un sentier large ou je me dis qu’ici cela va partir, mais non.  Ça roule bien, sans à-coup, et après quelques kilomètres, je me retourne pour voir, et je serai surpris de voir encore tout une horde accroché aux hommes de têtes.

L’image contient peut-être : ciel, vélo, nuage, plein air et nature

La cassure viendra au kilomètre 5 ou 4 coureurs prennent le large.  Pour ma part, je me retrouve dans le second groupe avec entre autre Martin et 2 autres coureurs Raes.  On sera en tout 7 coureurs à former le second groupe.  On se dirige alors vers le bois des Aulnois et le bois de la Vignette où une succession de deux petites bosses me font déjà bien souffrir.  Je devrai à chaque fois laisser quelques mètres avant de rentrer sur les parties plus roulantes.  Après cette partie boisée, notre petit groupe se dirige alors vers Saint-Denis et son abbaye, bien connu des amateurs de cross-country.

On empruntera une toute petite partie du circuit de XC.  Malgré une petite côte bien raide, je sors du domaine accroché aux roues de me prédécesseurs.  Ensuite on longera un single track le long de l’autoroute E19.  Quelques passages avec ornières se présentent à nous et on devra rester attentif à ne pas se faire piéger.  Après 26 km, une belle petite bosse sur route me fera perdre contact avec le groupe.  C’est à l’aide de Martin et deux autres coureurs que j’arriverai à reprendre le groupe, mais je dois me rendre à l’évidence, j’ai du mal tout de même.  Mais au km 30, je lâcherai prise.  Le petit groupe devant moi s’éloigne avant de stabiliser leur avance à environ 10à 15 secondes.  On arrive alors le long du canal où j’arrive à me refaire une petite santé, mais je ne rentrerai pas dans le groupe.  Par Contre, Martin lâche aussi et nous voilà tous les deux, mais dans la petite bosse qui suit, il se montre bien plus fort et voilà qu’il prend également quelques longueurs d’avance.  Après une petite descente en dévers direction canal, on passera sur l’autre rive et on continue sur un single track.  Au bout du single track, je suis à nouveau dans la roue de Martin, et le petit groupe étant pas loin, je décide d’y aller.  Les parties roulantes sont un peu mes points forts et ensemble on reprendra mètre par mètre.  Une petite erreur et hésitations sur le chemin à prendre ferra notre bonheur à nous et nous revoilà dans le petit groupe.  On continue sur un single track, mais le petit groupe se montre tout de même plus rapide que nous et reprends à nouveau de l’avance.  On emprunte ensuite un petit sentier boueux ou Martin mettra pied à terre juste devant moi.  Surpris, je mettrai pied à terre également.  Entre temps le groupe disparait de notre vue et il reste alors encore 15 km.  On continue alors vers Gottignies qu’on contournera en effectuant une grande boucle.  Une boucle empruntant essentiellement de chemins agricole essentiellement à profil montant nous conduisant ainsi au point culminant du chrono.  Entre temps on aura repris un coureur du Team Raes qui devra nous lâcher suite à une crevaison.  C’est à l’entrée de Gottignies qu’on reprendra un coureur lâché.  Il nous reste alors à peine 5 km, et une fois sortie du village, j’augmente le rythme afin d’éviter le sprint avec Martin.  Martin me laisse quelques mètres, et cela sera suffisant pour éviter le sprint et de terminer 10ième scratch et 8ième élite.  Content de ma course, mais petite déception de ne pas avoir pu me battre comme je voulais pour rester dans ce groupe.  Merci à Martin pour la compagnie et la collaboration.  (Distance: 60 km; Durée: 02h21; Moyenne: 25,7 km/h; D+: 615m)

20:02 Écrit par Camille dans Course vtt | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.