11/08/2016

Transcollines, Flobecq (11/06/23016)

Aujourd’hui j’avais rendez-vous avec Martin afin de participer au chrono de Flobecq, la Transcollines.

a.jpg

Deux distances étaient proposées, 80 et 100 km, et ne voulant pas être gourmand et effectuer mon retour progressivement, on se lancera sur la plus petite des distances, les 80.  Croisant Alexis et Amélie, je leur propose de s’élancer avec nous, mais ils préfèrent rouler en intimité.  Notre duo s’élancera vers 10h.  Très vite, on sera lancé sur un chemin agricole sec et roulant avant de retrouver notre première portion de route.  Les 5 premiers km seront roulants et permettront de chauffer l’organisme.  On aura assez vite notre premier single track légèrement sinueux et gras par endroits.  Ensuite place aux choses sérieuse.  Après une première longue côte suivie d’une seconde petite côte, on s’attaquera à notre premier passage boisée, le bois de la Louvière.  Le parcours continue sur une belle descente en single track et on traversera une première fois la frontière linguistique.  Une frontière avec laquelle on jouera à saute moutons pendant une bonne partie.  Après 5 km de profil descendant, on grimpe progressivement pendant 2 km sur un faux plat avant d’avoir une belle côte de 2 km nous faisant à nouveau traverser le bois de la Louvière.  Au sommet, on effectue quelques petits tours nous conduisant sur des petits raidillons et petites descentes raide avant d’arriver au ravitaillement.

_MG_1616.jpg

Après une partie descendante où on croisera Alexis et Amelie, le parcours ne ferra monté direction le bois de Brakel.  Le parcours alternent sentiers larges et les quelques singles tracks le tout jusqu’à présent roulant sans trop de boue.  Le tout sur un parcours restant en dent de scie enchainant les côtes et les descentes.  On quittera le bois de Brakel par une belle descente légèrement technique pour ensuite enchainé sur une belle côte de 3 km nous conduisant au sommet du Pottelberg et son bois.  Le point le plus haut du parcours.  Après 4 km de profil descendant suivi d’une petit côte, le parcours va s’adoucir pendant près de 8 km.  Ensuite, on s’attaque au bois de Hubermont, et ce pendant 10 km.  Ici, ca va clairement se corser.  Après une première longue côte, on va avoir une succession de descentes et de côtes sur un terrain assez boueux et glissant, ce qui va clairement mettre un frein à notre progression.  On mettre pied à quelques reprise, et on sera content une fois cette partie terminé.  Les 3 km de profil descendant nous permettront de récupérer un peu avant de remonter dans un premier temps sur un single track avant de retrouver une petite portion de route.  On est alors au km 60, et je vois que Martin à un peu du mal à suivre.  Je décide donc de prendre le large voulant atteindre mes objectifs : Moins de 4h et plus de 20 km/h de moyenne.  Notre moyenne est alors un peu plus de 19,5 km/h.  Il y a plus qu’à espérer une dernière partie roulante, et ce sera le cas, car on aura moins de longues côtes et moins de boue également.  Après une longue descente assez rapide, le parcours alterne single track et sentier large traversant la campagne, et le parcours n’offrira plus de grosse difficulté.  A 10 km de l’arrivé, une douleur à l’aine surgit, mais décide de continuer à pousser tant que la douleur n’est pas trop intense et que j’arrive à contrôler celle-ci.  Après une partie de Ravel, on arrive à Ellezelles, qu’on laissera de côté.  On retrouve ensuite le Ravel, et au km 75, après une petite côte, c’est la confusion niveau parcours.  Je vois un biker qui remonte alors que je viens d’entamer ma descente.  Il me signale qu’il n’y a pas de flèches plus bas et je décide de faire demi-tour afin de voir ce qu’indique la dernière flèche, mais visiblement, on était bon.  Après un dernier raidillon, c’est la descente vers l’arrivée.  Mes objectifs seront partiellement atteint sur un beau parcours varié tant niveau paysage que les chemins empruntés.  Partiellement, car le tems officiel sera de 04h02 avec les arrêts au 3 ravitos.  Pour ce qui est du résultat, je termine à une belle 6ième place et Martin franchira la ligne 12 minutes plus tard pour terminer à une belle 12ième place.  A l’Arrivé, on retrouvera notre ami Joao qui lui terminera à une belle 4ième place sur les 100 à 8 secondes du troisième.  Merci à Martin pour la compagnie et ce bon moment vtt en duo.   (Distance: 80 km; Durée: 03h55; Moyenne: 20,3 km/h; D+: 1400m)

16:07 Écrit par Camille dans Course vtt | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.