18/05/2016

Gilbert Desmet MTB Tour, Lichtervelde (15/04/2016)

C’est suite à une description alléchante sur le site du club WTC Flandria, club organisateur de la rando vtt Gilbert Desmet, que je fis le déplacement jusque Lichtervelde.  On nous promet entre autre  des passages sur des parcours cyclo-cross, dont un du Super Prestige et passages uniques et fort boisé auprès des châteaux Rapenbrug et Lakebos.  Je m’inscris donc pour la longue distance, 60 km, afin d’être sûr de ne rien raté.  Pour un vendredi après-midi, il faut dire qu’on ne se bouscule pas, ni aux inscriptions, ni sur le parcours.  Très vite, on sera lancé sur un sentier large afin de traverser un champ avant de longer un petit single track en bordure d’étang.

20160415_142253_1_1.jpg

Je me dis que jusque là, ca commence plutôt bien.  Le parcours effectuera une petite boucle traversant Lichtervelde alternant route et petit sentier entre les maisons.  On quittera Lichtervelde par un sentier très boueux où la progression sera vraiment lente.  La suite sera nettement plus roulant et on alterne essentiellement sentier large et route.  Le seul passage sympa sera le single en bordure du bois de Groenhove.  Un single gras et glissant le long d’un petit ruisseau.

20160415_151145_2_1.jpg

Un biker viendra à ma rencontre me demandant si je n’ai pas trouvé son k-way, mais non.   En plus le vent est assez fort et il s’est peut-être envolé.  On enchaine sur une des rares bosses de la journée, le pont au dessus de l’autoroute.  Avec le vent dans le dos, on file à toute allure vers Baliebrugge.  Le parcours continue ensuite comme à alterner route et sentier off road et après 24 km, on sera au premier ravitaillement.  On quitte le ravitaillement par un passage à nouveau à travers un champ où la progression sera à nouveau un peu au ralenti.  Ensuite direction les châteaux de Lakebos et Rapebrug.  Le premier se trouve caché dans un petit bois.  Après l’avoir contourné, je constaterai qu’il est moche et est à mes yeux vraiment pas intéressant.  Le second se trouve à un jet de pierre du premier, mais est caché par les arbres et on a un peu du mal à le voir alors que celui-là à l’air plus joli.  Le parcours emprunte par la suite essentiellement des sentiers larges, et après 7 km, on est à nouveau au premier ravitaillement, mais un arrêt ne s’impose pas, surtout qu’il y a encore un ravitaillement.  Ensuite on fait à nouveau route vers Baliebrugge.  C’est une fois sorti de Baliebrugge qu’on effectuera quelques tours de roues sur, malheureusement,  une toute petite partie du parcours cyclocross de Ruddervoorde.  Je m’attendais tout de même à pouvoir faire un tour complet, mais non, je resterai sur ma faim.  On enchaine par la suite sur le seul faux plat montant du parcours avant de repasser au dessus de l’autoroute.  On contourne par la suite le Bois Plaisiers par des sentiers larges et ensuite je serai surpris d’avoir une descente cassante et légèrement technique sur un bon 300 m.  Après avoir passé dans un tunnel tagé de partout, on traverse le Bois Groenhove direction le ravitaillement.

a_3_1.jpg

Il reste alors 7 km a effectué, et un km et demi plus loin, me voilà victime d’une crevaison.  Une fois réparé je repars direction Lichtevelde.  On devrait encore avoir un passage sur un circuit cyclocross, mais je dois dire que je n’en verrai même pas l’ombre de celui-ci.  On rentre dans Lichtervelde traversant les quartiers résidentiels essentiellement par des petits sentiers situé entre les maisons.  Conclusion, une belle description du parcours, qui donne envie de rouler, mais une fois effectué, je serai tout de même un peu déçu.  (Distance : 60 km ; Durée : 02h42 ; Moyenne : 22,2 km/h ; D+ : 125 m)           

15:33 Écrit par Camille dans Rando vtt | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.