12/02/2016

Winter MTB, Lovenjoel (10/01/2016)

Petite rando avec Joao ce matin.  Le départ d’après les renseignements sur internet était Bierbeek, stade de Lovenjoel, mais arrivé sur place à Bierbeek, il y avait bien beaucoup de voiture, mais peu de bikers.  Alors qu’un petit groupe de vététiste passe à coté de moi, je leur demande où sont les inscriptions.  Cela que j’apprends que je suis au mauvais endroit et que c’est à Lovenjoel même.  Je remonte dans la voiture, et je préviens Joao que du coup j’aurai un peu de retard.  Heureusement, sur place je me trouve une petite place de parking non loin des inscriptions.  Très vite je retrouve Joao, et je file aux inscriptions.  Là, sur qui je tombe : Benoit et Christophe.  On se lancera donc tout les quatre sur le parcours des 45 km.

2016-02-12 14.51.45.jpg

Je suis vraiment content de me retrouvé en bonne compagnie.  A peine partie, nous serons lancés sur une portion en pavé.  Le chemin s’élève doucement et on laissera les pavés derrière nous pour nos premiers sentiers off road.  La première partie de se sentier se montre roulant, mais la seconde partie sera nettement plus grasse et glissantes.  Heureusement la seconde partie étant une petite descente, cela permettra tout de même d’avancer.  Très vite, je devrais me rendre à l’évidence, dès que le terrain s’élève, je laisserai filer mes trois compagnons de route, car je refuse de dépasser les 160 pulsations minutes.  Même si je leur dis qu’il s peuvent rouler, ils m’attendront à chaque fois.  Par contre, lorsque le terrain est plus plat, et connaissant leur forme, je n’hésiterai pas à garder mon rythme et à tirer un peu le groupe.  On se dirige alors vers bois de Meerdael qu’on atteindra après un peu plus de 9 km.  Un bois qu’on ne quittera plus pendant 27 km !  Le parcours continue essentiellement sur des sentiers larges et roulants sans grosse difficulté.  Ensuite viendra une descente rapide direction « Zoet Water».  Après une brève portion de route, on replonge dans le bois de Meerdael et on s’attaque à une première vraie côte, légèrement technique et bien creusé dans une crevasse.  Après une longue ligne droite, nous voilà au ravitaillement.  Après une pause, on quittera le ravitaillement par un petit single track sinueux.  Après une descente rapide, on n’échappera pas à la pire des côtes du bois de Meerdael.   Une côte de 300m à près de 10% de moyenne.  Je laisse partir mes 3 compagnons de route et grimpe plus à mon aise bien qu’ici je n’ai pas trop le choix de faire monter la fréquence cardiaque au delà de 160 pulse.  Ensuite suivra une descente technique mais où on peut encore assez bien lâcher les freins.  J’en profite de prendre de l’avance, car on enchaine directement sur  une nouvelle côte légèrement technique.  On se retrouve à nouveau dans une crevasse bien large et le  sol sablonneux ne facilite pas toujours la progression.  Cela sera la dernière vraie côte de la rando, ensuite le parcours ne sera plus que des faux plats et quelques petites bosses.  Après un derniers single track, s’est par des sentiers larges et roulants qu’on quittera le bois de Meerdael après 36 km de vtt.  Par la suite on alternera route et sentier off road traversant la campagne et les champs.  Les pavés font également leur retour.  Alors qu’on arrive à Bierbeek, Joao accélère à deux reprises.  Une première fois dans une petite bosse boueuse et la seconde fois sur une petite bosse en pavé.  Cette fois, je décide de m’accrocher et de pousser une fois le moteur.  Merci Joao !  Par la suite on traversera Bierbeek par des petits sentiers avant de retrouver des sentiers plus larges.  Sur la fin,  un homme au sol !  Arnaud et moi-même se renseignons sur son état, mais tout va bien.  Un Mr. Sur un vtt électrique c’est visiblement laisser surprendre par une ornière avant de glisser et de tomber, mais sans gravité.  Par la suite, on aura notre dernier single track à profile descendant avant d’entamer notre dernière ligne droite vers l’arrivée.  Cela fut une bonne petite sortie entre amis.  Encore un tout grand merci à Joao, Benoit et Christophe pour se bon moment et d'avoir attendu de temps en temps un escargot.  (Distnace: 47 km; Durée: 02h18; Moyenne: 20,7 km/h; D+: 490)   

14:59 Écrit par Camille dans Rando vtt | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.