24/12/2015

MTB Tocht, Rotselaar, (15/11/2015)

Randonnée à Rotselaar ce matin.  Petite entité entre Louvain et Aarschot où j’ai été à l’école pendant deux ans.  Arrivé assez tôt ce matin, il y a déjà foule sur le parking et aux inscriptions.  Une fois inscrit, j’enfourche mon vélo et me voilà parti.  On quitte la salle de sport par un petit sentier le long d’un étang, et après à peine 500 m, je loupe une flèche et ne me voilà plus sur le parcours.  Je ne serai pas le seul et m’en  rendrai très vite compte.  Après un demi-tour, je récupère le parcours.  Pour la suite, aucun souci de fléchage.  Les premiers 10 km seront très roulant et plat.  Le passage près de mon école me rapelle des souvenirs, et même si l’on traverse un petit bois où une toute petite boucle est tracée afin de nous faire prendre un single track, le parcours n’offre rien de bien spectaculaire.  Très vite un groupe de bikers me dépassent et je décide de m’y accrocher.  Cela roule bien, mais après quelques kilomètres, je m’arrête près d’un moulin à eau et en profite pour enlever mon coupe vent, car j’ai déjà trop chaud.

DSCN0332_1_1.JPG

Je laisse par conséquence filer le groupe.  Par la suite on s’attaque à un faux plat avant de s’attaquer à la première vrai côte qui nous conduire dans le Bois de St.-Gertrudis.  On retrouve alors les traces utiliser lors d’une endurance et le parcours se montre plus vallonnée et quelques single track.  Après une descente rapide, le parcours nous offrira encore deux petites côtes dont la première et vraiment très raide et se grimpe à l’arraché et la descente sur un petit single sympa.   Après avoir passé Dries, le parcours sera moins accidenté n’offrant plus que des faux plats.  Après 20 km, le premier ravitaillement.  Après le ravito, le parcours continue dans les mêmes tons.  Champs, route, faux plat,  et bois.  Mais le parcours n’est pas moins intéressant pour autant.  On aura un passage assez sympa le long de l’autoroute, légèrement sinueux, quelques whoops, et un biker qui me dépasse comme une fusée.  Ok, il roule avec un vtt à assistance électrique.   Un peu après, c’est un autre biker qui me dépasse, et la je m’accroche et on file à toute allure rattrapant même le vtt électrique qui par la suite aura même du mal à nous suivre avant qu’on le sème complètement.  On passera par la suite de l’autre coté de l’autoroute pour retrouver le même type de sentier super amusant, surtout que ca roule vite.   Ce n’est qu’après 33 km, qu’on retrouve enfin une bosse.  Le terrain est assez gras, et une fois au sommet on aura une partie assez grasse est glissante.  C’est ici qu’on lâchera le gars avec son vtt électrique.  Par la suite, on retrouve un bois super bien exploité.  Un long single track alternant bosse, petites descentes, le tout souvent légèrement technique, bref, on s’amuse vraiment.  Viendra ensuite le ravitaillement après une descente bien raide.  Je repartirai seul, et on continue ensuite dans ce même bois sur le même type de chemin.  Une statue me ferra croire qu’on est à Rio Del VTT.

DSCN0333a_2_1.jpg

Ensuite le tout se calmera pendant  2 km avant qu’on ne retrouve un nouveau single sympa.  Par la suite, le parcours traversa un quartier résidentiel essentiellement boisé alternant route et petits sentiers off road, le tout légèrement vallonnée avec  même quelques petits raidillons qui font mal et légèrement technique. Quelques kilomètres plus loin, s’est l’arrivée.  (Distance 54 km; Durée: 02h36; Moyenne: 20,7 km/h; D+: 680)

16:41 Écrit par Camille dans Rando vtt | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.